Cours avec Bertrand Ravoux: samedi, cours 2




Après une bonne pause de midi, et un tour des environs au pas avec les copines (et Céline qui a fait ses premiers trots/galops avec Daim dans un cadre merveilleux ! et ses premiers contre-bas, bon, ça, moins prévu…), nous voilà de retour dans la carrière.

Ah, le travail à l’épaule 🙂

Je pensais faire une partie du cours à l’épaule, car c’est une partie de notre travail sur lequel j’ai investi beaucoup de temps et que j’apprécie énormément. Donc nous voilà à montrer ce que nous faisons habituellement, qui est très correct (fière fière !). J’en viens du coup au point qui me semble à améliorer à pied pour le moment : la franchise dans les reculer. Daim diagonalise bien, abaisse les hanches, mais en prenant son temps… Bertrand me conseille donc, dans ces cas là, de partir au trot directement après pour rajouter un peu de peps. Mais bon, le soucis finalement est qu’avec mes petites jambes (et sans chaussures de course…), j’ai du mal à suivre le rythme qu’il lui faudrait au trot, donc je ne tiens pas suffisamment dans la durée. Bref, pas forcément de solution à ce problème, à l’épaule en tout cas.

On reprend les bases

Bertrand trouve en tout cas que le travail à l’épaule est propre, même s’il y aura toujours des corrections à faire… Mais que pour le moment, je devrais me recentrer sur le travail monté. Non pas que le temps à pied soit un temps inutile, mais finalement cette partie à pied permet finalement moins de bosser sur la dissymétrie de Daim que lorsque je suis à cheval. Bon, l’an prochain, on se la fait cette séance à l’épaule 😀

Une fois à cheval, on reprend les gammes du matin sur le pli, le contact sur la rêne externe, les changements de pli et d’attitude… Pas mal, quelques patatoïdes mais beaucoup moins que le matin. Bertrand propose donc d’aborder le galop, que nous n’avions pas vu le matin. Je fais mon premier départ à main gauche dans un tournant, et … Stop tout de suite ! Départ déséquilibré et moche, bref, ça ne va pas du tout. C’est là que Bertrand propose de travail… Le départ au galop après la demi-volte en contre-pli. Noooooon ! Déjà abordé avec Caroline, cette façon de partir au galop entraine toujours des chouinements de ma part : c’est compliqué, j’ai du mal à tourner, trop de choses à penser, et souvent je n’ai pas la place dans notre manège pour faire cet exercice. Mais bon, vu la taille de la carrière, c’est une excuse en moins…

On galope !

Après avoir bien grogné, on commence à travailler les départs à main droite : donc trot à main gauche dans la longueur, on part sur la demi-volte en contre-pli (donc bout du nez à droite), on redresse sur la partie diagonale et départ au galop en arrivant à la piste. Première fois pas mal, puis Daimlefuté a bien saisi l’exo (qui forcément demande de la souplesse et de l’équilibre) et anticipe en chargeant son épaule externe à fond, agrandit son cercle, accélère, je galère car me fait emmener et tout fout le camp.

Quel beau trot 🙂

On en revient à ce que je disais en intro : souvent je laisse passer car je ne sais/n’ose pas réagir lorsque cela lui arrive d’agir de cette façon, et du coup je fais des compromis confortables pour tout le monde. Sauf que là, pas question ! On reprend donc en décomposant : déjà s’il accélère, arrêt net avec mon dos. Puis travail sur la volte, en pli, puis contre-pli… Une fois Daim léger et équilibré, on reprend l’exo. Et là, su-per ! Daim léger, un départ au galop tout doux tout mignon ! On reprend donc aux 2 mains, de façon plus ou moins réussie mais au moins j’ai bien senti ce qu’il fallait demander (et finalement, il y’a eu UNE phase d’incompréhension où chacun n’allait pas dans le même sens, et tout de suite après tout allait très bien). A reproduire donc à la maison, de cette façon puis via un contre changement de main, etc…  Petit stretching au trot pour finir, au terminé pour aujourd’hui !

D’autres extraits :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *